Google paradoxalement plus fort avec l’arrêt des cookies…

Google paradoxalement plus fort avec l’arrêt des cookies…

Le géant californien va surfer sur son bénéfice dimage et ses données propriétaires.

R. Balenieri l’explique dans Les Echos du 9 mars : certes Firefox et Safari ont déjà pris la décision de supprimer les cookies tiers qui tracent les internautes et permettent de vendre de la publicité ciblée aux annonceurs.

Pas philanthropes, les deux navigateurs Web espéraient que Google ne franchirait pas le cap de la pression RGPD. Mais il a bel bien décidé de supprimer les cookies tiers sur Chrome dans les 2 ans. Sa stratégie consiste habillement à combiner bénéfice d’image en respectant la protection des données personnelles avec sa position de dominant du marché, auprès de ses concurrents et des annonceurs.

En effet Alphabet est propriétaire d’une multitude de services en ligne leaders, comme Maps, Waze, YouTube, etc. sur lesquels il n’a pas besoin de cookies pour pister les utilisateurs logués.

Le calcul est malin est logique. Google demande au secteur (les sites vers lesquels il redirige) de se mettre au pli de la protection des données rigoureuse dans les deux ans parce qu’avec Facebook, les deux géants ont 75% du marché de la publicité ciblée intégrée verticalement (explique J. Toledano toujours aux Echos).

Google est une marque d’Alphabet coté à New-York, qui gagne +6% sur un an et +112% sur 5 ans. Pour autant la Recommandation moyenne des analystes sur Zonebourse est bel et bien à l’ACHAT…

MES MARQUES EN BOURSE

À voir aussi

En voir plus