BIOSYNEX vers un TDR du COVID 19

BIOSYNEX vers un TDR du COVID 19

Est-ce le hasard : un spécialiste français des tests de diagnostic rapide est basé à Strasbourg dans la région française la plus touchée par le Covid19. Il attend le feu vert de la Haute Autorité de Santé pour un test sérologique du virus.

Biosynex, créée en 2005, conçoit et distribue des tests de virus pour le grand public et pour les professionnels de santé. Les auto tests (VIH, angine, grossesse, gluten, etc.) sont commercialisés sous la marque EXACTO.

La société expliquait en début de semaine à France Bleu Alsace avoir mis au point une « détection sérologique qui permet de déterminer rétrospectivement l’exposition au virus de porteurs sains ou de patients ayant présenté des signes mineurs de l’infection au Covid-19 ».

D’ici cette fin de semaine la Haute Autorité de Santé devrait valider ou pas ces nouveaux tests, sachant que ceux par prélèvement d’échantillon au niveau de la fosse nasale existent et sont déjà approuvés.

En cas d’accord de la H.A.S. la production de 100 000 tests par jour sera lancée le 6 avril en Chine.

BIOSYNEX emploie actuellement 180 personnes et avait réalisé 31,3 millions de chiffre d’affaires en 2018 (soit 15 fois plus que cinq plus tôt en 2013) avec un résultat net de 1,73%. Les comptes 2019 paraitront ce 6 avril.

Biosynex a de loin la plus forte augmentation du cours de l’action sur son secteur (Diagnostique et Substances d’essai) depuis le 1er janvier, à +515%, (et +426% sur un an à la clôture du 1er avril). Parallèlement les recherches « BIOSYNEX » sur Google dans le monde ont littéralement explosé depuis fin février.

La communauté financière sera donc sur le qui-vive dans les prochains jours avec la réponse de la H.A.S. et la parution des comptes 2019, dans un contexte où le Covid 19 avait fait à hier près d’un million de personnes infectées et 47 000 morts dans 180 pays. En France les statistiques sont les suivantes : 57 763 infectés et 4 032 décès, le nombre de décès du 1er avril étant toujours en augmentation (à 509) et donc le « pic » n’étant toujours pas atteint.

MES MARQUES EN BOURSE

À voir aussi

En voir plus