ROCHE BOBOIS va entrer en Bourse

ROCHE BOBOIS va entrer en Bourse

Le projet d’introduction en Bourse vient d’être déposé auprès des autorités compétentes.

Créé en 1960 par la famille Roche et Chouchan, l’histoire de Roche et Bobois est une véritable saga. En 2017 en ouvrant à Tokyo au Japon, la marque compte désormais plus de 250 magasins dans 55 pays.

C’est le fonds italien T.I.P., entré au capital de la société en 2013 à hauteur de 38%, qui a décidé une sortie partielle précipitant ainsi une opération qui était toutefois prévue depuis longtemps.

Après cette introduction, la famille fondatrice conservera la majorité et il n’est pas prévu d’augmentation de capital, l’autofinancement étant estimé comme suffisant par les dirigeants.

Roche et Bobois spécialiste du meuble design se porte bien dans un marché très concurrentiel. La politique de collaboration avec de grands designers et couturiers a contribué à asseoir cette notoriété. Citons Jean Nouvel ou Ora Ito pour les premiers, Jean-Paul Gaultier ou Christian Lacroix pour les seconds.

Ce succès est dû en grande partie à une réussite remarquable à l’international (près de 2 tiers des ventes) et en particulier aux USA, son deuxième marché après la France, et le meilleur en rentabilité. C’est le fameux « french art de vivre » qui convainc les américains prêts à dépenser des sommes importantes pour l’achat d’un canapé (6 000 $).

D’ailleurs sur la quinzaine d’implantations prévues en 2018, quatre se feront outre-atlantique.

La société contrôle un réseau de 329 magasins dans le monde dont les deux tiers en franchise et des ventes globales de 480 millions d’euros. Le chiffre d’affaires en propre de la société a été de 249 millions d’euros en 2017 pour un excédent brut d’exploitation de 21 millions d’euros.

Ouvertures de magasins en propre, rachat de franchise, lancement d’un site d’E-commerce en 2019 sont les moyens pour atteindre un chiffre d’affaires de 320 millions d’euros en 2021.

Enfin, les bons résultats d’exploitation récurrents permettront une politique de distribution de dividendes de l’ordre de 30 à 40% du résultat net, ce qui devrait séduire les futurs petits actionnaires.

MES MARQUES EN BOURSE

À voir aussi

En voir plus

Inscrivez-vous gratuitement pour profiter des services premium

Recherches de marques illimitées

Échanges avec la communauté Mes Marques En Bourse

Recevez un guide gratuit pour apprendre à gagner en Bourse

inscription

Vous avez déjà un compte Mes Marques en Bourse ? Connectez-vous

close