Quête d’identité et rédemption : le dernier STAR WARS sublime les thèmes de prédilection de la saga

Quête d’identité et rédemption : le dernier STAR WARS sublime les thèmes de prédilection de la saga

Les critiques du dernier opus sont injustifiées. Sont-elles bien objectives d’ailleurs... Depuis sa création il y a 42 ans, STAR WARS a plu à tous les âges. Aux plus jeunes qui apprécient cette dialectique entre le bien et le mal, et aux moins jeunes qui voient derrière cette question manichéenne d’autres thématiques psychologiques plus subtiles et plus complexes qui les concernent. Effectivement réussir sa vie consiste à tendre vers le bien, elle consiste aussi et surtout à se connaitre toujours plus et mieux. Dès lors on n’est moins sujet à des peurs qui elles-mêmes peuvent mener à la colère et la violence… L’héroïne Rey, apparue dans STAR WARS 7, est l’incarnation de cette quête d’identité qu’elle finit par trouver dans le dernier épisode. Attention « Spoiler » : bien qu’étant la petite fille de l’empereur maléfique Palpatine elle choisit sa famille d’adoption, Skywalker en l’occurrence. Quant à Kylo Ren, le fils de Han Solo et de la princesse Leia Organa, passé du côté obscur dès son apparition dans l’épisode 7, il choisit finalement le chemin de la rédemption dans l’épisode final, se sacrifiant pour donner toute sa force à Rey. D’où le sens du titre « L’ascension de Skywalker ». Les sites Critiques de films Rotten Tomatoes et Metacritic notent STAR WARS 9 seulement 8ème sur les 9 épisodes. Nous conseillons de ne pas en tenir compte. D’autant que leurs 4 épisodes préférés avaient généré des recettes moyennes de 610 millions de dollars par épisode contre 1,3 milliards pour les 4 les moins bien notés … D’ailleurs quand on y regarde de plus près on voit que Metacritic appartient à Viacomcbs et Rotten Tomatoes à Comcast, respectivement propriétaires des majors du cinéma Paramount et Universal concurrentes de Disney. Guerre des étoiles quand tu nous tiens…

MES MARQUES EN BOURSE

À voir aussi

En voir plus