GARNIER se lance dans le Bio

GARNIER se lance dans le Bio

La marque française qui fête ses 115 ans cette année propose 11 nouveaux soins de peau référencés Bio.

Ces produits sont composés de plus de 95% d’ingrédients naturels et respectent ainsi tous les critères exigés pour obtenir le label Bio. Delphine Viguier, directrice générale de la marque, rapporte au JOURNAL DU DIMANCHE que GARNIER va encore plus loin car « nos produits atteignent un taux de naturalité supérieur à 95%. Ils sont également Vegan et nous allons jusqu’à surveiller la nature des colles utilisées sur les étiquettes des emballages ».

Une campagne de publicité réalisée par PUBLICIS CONSEIL accompagne ce lancement. Les supports retenus sont la télévision, la presse et les réseaux d’affichage. C’est le plus gros lancement de l’année. Le numérique n’est pas oublié et il représente 35% de l’investissement marketing. Pour répondre aux attentes des clientes une grande quantité de matériel éditorial a été produit et ces contenus sont accessibles sur le site de la marque mais aussi sur les sites de e.commerce sur laquelle la gamme est référencée.

Avec cette nouvelle gamme, L’OREAL le propriétaire de la marque, a l’ambition d’accéder à 5 à 10% du segment des soins de peau. Selon la dirigeante de la marque « à la fin il n’y aura plus que des produits naturels Bio.

Une enquête de l’Ifop pour Nuoobox.com confirme qu’en 2017 les françaises déclarent avoir acheté des produits cosmétiques ou d’hygiène contenant des ingrédients biologiques ou naturels.

Le prochain objectif est de s’attaquer au marché des shampoings, un des piliers de GARNIER. Mais la directrice avoue « il nous faudra plus d’un an pour mettre des shampoings Bio sur le marché ». Le temps presse et la concurrence devrait s’avérer vive. En janvier l’allemand HENKEL (FA, DIADERMINE) lance également, avec sa nouvelle marque N.A.E., 25 références de produits Bio dans les gels douche, les savons liquides et les déodorants.

GARNIER est donc une marque de L’OREAL, coté à la Bourse de Paris. L’action s’échangeait à 198,85 euros ce 21 janvier, elle a progressé de +7,31% sur un an et de +57,57% sur 5 ans. Un dividende de 3,55 euros (1,79%) a été distribué le 27 avril 2018.

MES MARQUES EN BOURSE

À voir aussi

En voir plus